Vous êtes ici : Accueil > Liens utiles

Liens utiles de l'IFR

-- Appel à candidatures pour la 4e édition du Prix de thèse IHEMI 2021 (Institut des Hautes Etudes du Ministère de l'Intérieur) - Date limite : 15 juin 2021.

Le Prix est ouvert à tout docteur ayant soutenu une thèse entre 2019 et 2020 en lien avec l’actualité de la sécurité intérieure et de la justice en France.

Modalités de candidature

-- Appel à candidatures pour la 1ère édition du Prix du Master 2 2021 IHEMI (Institut des Hautes Etudes du Ministère de l'Intérieur) - Date limite : 31 août 2021.
Le Prix est ouvert à toutes les personnes ayant soutenu leur mémoire de master 2 en 2020 en lien avec l’actualité de la sécurité intérieure et de la justice en France.
Modalités de candidature

-- Appel à candidatures de la Fondation pour les sciences sociales sur le thème : Le travail à distance. Clôture de l'appel : 15 juillet 2021 à minuit.
L'appel s'adresse aux enseignants-chercheurs et chercheurs de toutes les disciplines des sciences sociales ayant soutenu leur thèse de doctorat depuis 10 ans au plus.
 

Fil info de La Mission de Recherche Droit & Justice

  • 15 juin 2021
    Vers la bio-impression de peau sur mesure pour les grands brûlés : le projet BLOC-PRINT Le manque de peau saine constitue un véritable défi dans le traitement des brûlures profondes. Pour permettre la reconstruction sur mesure et rapide de tissus cutanés chez les victimes civiles et militaires, le projet BLOC-PRINT a développé une bio-encre de grade médical contenant des cellules cutanées du patient et une méthode de bio-impression de peau directement sur la plaie, évaluées in vivo. Entretien croisé avec Christophe Marquette chercheur à l’ICBMS et Amélie Thépot CEO de LabSkin Creations, coordinateurs respectifs des projets BLOC-PRINT et BLOC-PRINT II, financés via les programmes ASTRID et ASTRID Maturation de l’Agence nationale de la recherche (ANR) et de l’Agence de l’innovation de défense (AID).
  • 15 juin 2021
    Fête de la science : célébrez les 30 ans de cet événement lors de conférences, ateliers et rendez-vous inédits du 1er au 11 octobre 2021Cette année, la Fête de la science célèbrera sa 30ème édition autour du thème « Eureka » l’émotion de la découverte, du 1er au 11 octobre en France métropolitaine et du 5 au 22 novembre 2021 dans les Outre-mer et à l’international. De nombreux événements : émissions, parcours ludiques, jeux, visites, etc. seront proposés à tous les curieux et passionnés de science. L’Agence nationale de la recherche (ANR) est partenaire de cette édition organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), aux côtés des établissements et des organismes de recherche.
  • 14 juin 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international "Photochimie Solaire/ Solar-Driven Chemistry 2"L’ANR participe à l’appel conjoint « Solar-Driven Chemistry 2 » entre l’Allemagne (DFG), la Finlande (AF), la France (ANR), la Pologne (NCN), la Suisse (SNSF) et la Turquie (TUBITAK). L’ouverture de cet appel en deux étapes est prévue pour mi-juillet 2021.
  • 9 juin 2021
    2ème étape de l’AAPG 2021 : la phase de droit de réponse aux expertises se tiendra du 11 au 16 juin 2021A partir du vendredi 11 juin 2021, les coordinateurs scientifiques ayant déposé une proposition détaillée en étape 2 de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021 de l’ANR, pourront transmettre jusqu’au mercredi 16 juin 2021 13h (heure de Paris), leurs éventuels commentaires aux expertises externes réceptionnées. Les réponses seront transmises aux membres des comités d’évaluation scientifique (CES) et prises en compte dans l’évaluation finale des propositions.
  • 8 juin 2021
    8e édition des Rencontres Recherche et Création "La mémoire du futur" les 8 et 9 juillet 2021 à Avignon et en ligneL’Agence nationale de la recherche et le Festival d’Avignon organisent la 8ème édition des « Rencontres Recherche et Création » ainsi qu’un Forum en partenariat avec le CMB (Centre médical de la bourse) et la Maison des publics et des professionnels. Deux temps forts pour favoriser les échanges entre les chercheurs, les artistes, les représentants des professionnels du spectacle et le public du Festival et rappeler le lien entre la recherche scientifique, la création et la société.
  • 7 juin 2021
    Pré-annonce : 7ème édition de l’appel Open Research Area (ORA) pour les sciences socialesLes partenaires de l’Open Research Area (ORA), dont l’Agence nationale de la recherche (ANR), ont le plaisir de vous annoncer le lancement de leur septième appel à propositions en juillet 2021, avec une date limite de dépôt des propositions courant novembre 2021. Les chercheurs intéressés peuvent dès à présent entamer des discussions avec de potentiels partenaires scientifiques.
  • 7 juin 2021
    Particules dans les additifs alimentaires : quels sont les effets sur la santé digestive ? Focus sur le projet ANR PAIPITODes particules minérales, utilisées comme additifs dans de nombreux produits alimentaires, sont quotidiennement ingérées par les populations. Quels sont les impacts de leur consommation dans le développement et/ou l’aggravation de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), et d’allergies alimentaires chez l’Homme ? Une question au cœur du projet de recherche ANR PAIPITO (2017-2020) qui s’est attaché à évaluer les effets inflammatoires sur des modèles alternatifs et animaux, et à identifier les mécanismes expliquant ces effets à l’échelle cellulaire. Entretien avec Marie Carrière, chercheuse au CEA Grenoble et coordinatrice du projet.
  • 4 juin 2021
    Webinaire ANR « Science avec et pour la société – SAPS » le jeudi 3 juin 2021Le renforcement des interactions entre sciences, recherche et société est un enjeu majeur et un des objectifs prioritaires de la loi de programmation de la recherche 2021-2030. Dans ce contexte, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé fin février 2021 un appel à manifestation d’intérêt afin d’identifier les forces de recherche susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension des enjeux et des pratiques à l’œuvre dans les relations science-société, ainsi qu’au développement d’outils et de dispositifs innovants. Afin de présenter les résultats de l’appel, et de favoriser les échanges entre acteurs du domaine sur les enjeux et les thèmes des futurs appels à projets, l’ANR organise un webinaire le jeudi 3 juin 2021 de 9h à 13h. Il s’adresse aux porteurs d’une lettre d’intention soumise à l’appel ainsi qu’aux acteurs académiques, institutionnels et associatifs non porteurs d’un projet déposé mais concernés par ces enjeux.
  • 1 juin 2021
    Microplastiques et nanomatériaux : les vidéos de la rencontre scientifique Anses & ANRQue savons-nous des effets des microplastiques et des nanomatériaux sur la santé et l’environnement ? Afin de faire le point sur les avancées issues de projets de recherche, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont organisé une rencontre scientifique en ligne le jeudi 20 mai 2021, réunissant plus de 500 personnes. Découvrez les vidéos des présentations et table ronde.
  • 31 mai 2021
    Recherche et innovation défense : un futur appel à projets ASTRID sur l’intelligence artificielleAfin de soutenir des projets de recherche sur des thèmes d’intérêt pour le domaine civil et la défense, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence de l’Innovation de la Défense (AID) lanceront prochainement un appel ASTRID ciblé sur l’intelligence artificielle. Le lancement de cet appel, opéré par l’ANR et financé intégralement par l‘AID, est prévu mi-juin 2021 avec une date limite de dépôt des propositions fixée au 27 juillet 2021.
  • 31 mai 2021
    Un séminaire réservé aux jeunes chercheurs travaillant dans le domaine de la lutte contre la résistance aux antimicrobiensL’initiative de programmation conjointe portant sur la résistance aux antimicrobiens (JPIAMR) est un programme collaboratif international regroupant 28 pays, dont la France par l’ANR et l’INSERM. Le but de ce programme est de lutter contre la progression de la résistance aux antimicrobiens en utilisant une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé publique, animale et environnementale (approche « One-Health »).
  • 17 mai 2021
    Dépôts de particules dans la neige : quels impacts sur la durée d’enneigement ? Entretien avec Marie Dumont, coordinatrice du projet ANR EBONIPrévoir l’évolution du manteau neigeux en contexte de changements climatiques est essentiel pour mieux gérer les risques naturels (avalanches, crues nivales) et l’évolution des ressources en eau. Or, de nombreuses incertitudes entourent les processus physiques en jeu, notamment l’impact des dépôts de particules sur la vitesse de fonte et la structure du manteau neigeux. Suite aux dépôts massifs de poussières sahariennes dans les Alpes et les Pyrénées, début février 2021, une campagne de sciences participatives a été lancée pour étudier ce phénomène. Eclairage avec Marie Dumont, chercheuse au Centre d’Études de la Neige (Météo-France & CNRS), coordinatrice du projet ANR EBONI.
  • 10 mai 2021
    Recherche en intelligence artificielle : les projets lauréats de l’appel franco-allemand en IAAfin de renforcer les collaborations de recherche franco-allemandes dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) via l’Agence nationale de la recherche (ANR), et le Ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) ont lancé un appel à projets conjoint fin octobre 2020. 21 projets de recherche ont été sélectionnés pour un budget global de 12 millions d'euros.
  • 6 mai 2021
    Nomination de Valérie Fromentin en tant que responsable du département Sciences Humaines et Sociales de l'Agence nationale de la rechercheValérie Fromentin est nommée responsable du département sciences humaines et sociales de l’Agence nationale de la recherche (ANR) à compter du 1er septembre 2021. Elle succède à Lionel Obadia qui occupe désormais le poste de responsable scientifique du programme européen NORFACE à l’ANR. Yves Fort, directeur des opérations scientifiques de l’Agence assurera l’intérim jusqu’à sa prise de poste.
  • 6 mai 2021
    Appel Résilience Covid-19 : 45 projets sélectionnés pour un financement ANR de 3,4 M€Dans la continuité des appels Flash et RA-Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé un appel à projets Résilience Covid-19 le 18 décembre 2020, en articulation avec le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) et le réseau REACTing, afin de poursuivre le soutien à l’effort de recherche nationale. Cet appel, ouvert jusqu’au 2 mars 2021, ciblait des thématiques de recherche encore inconnues durant l’été 2020 telles que l’impact de la Covid-19 sur la santé mentale ou « Covid-Long ». A l’issue du processus de sélection, 45 projets de recherche ont été sélectionnés pour un financement de l’ANR à hauteur de 3,4 millions d’euros. Découvrez la liste des projets sélectionnés.
  • 5 mai 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international « Sustainable Hydrogen Technology as Affordable and Clean Energy »Dans le cadre du Groupe d’Intérêt Européen (EIG) CONCERT-Japan, l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) s’associe à la Japan Science and Technology Agency (JST) et à 13 autres partenaires européens pour lancer prochainement l’appel à projets « Sustainable Hydrogen Technology as Affordable and Clean Energy ». L’ouverture de cet appel est prévue pour mai 2021.
  • 3 mai 2021
    Médecine personnalisée : l’ANR, partenaire du nouveau projet H2020 EU-Africa PerMedL’Agence nationale de la recherche (ANR) poursuit son soutien à la promotion et à la coordination des activités de recherche sur la médecine personnalisée, en France et à l’international. L’Agence est partenaire du consortium international ICPerMed, membre de l’ICPerMed Secretariat, et préside le consortium ERA-PerMed, ERA-net dédié à la médecine personnalisée. Elle participe également au nouveau projet EU-Africa PerMed lancé en février dernier, afin de développer les collaborations internationales et d’identifier les futures actions à mettre en place entre l’Afrique et l’Europe. L’occasion de faire le point sur les actions de l’ANR pour la mise en œuvre de la médecine personnalisée.
  • 30 avril 2021
    Objectifs de développement durable : les résultats de l’appel « Recherche transdisciplinaire sur les trajectoires vers la durabilité » du Belmont ForumAfin de contribuer à une meilleure compréhension des trajectoires possibles pour atteindre d’ici 2030 les objectifs de développement durable (ODD), les partenaires du Belmont Forum dont l’ANR et AllEnvi via l’IRD pour la France, ont lancé un appel à projets en 2020. Au total, 13 projets de réseaux de recherche impliquant 136 personnes dans 37 pays, ont été sélectionnés pour financement. Les réseaux de recherche se concentreront au cours des 12 ou 24 prochains mois sur les défis de la durabilité en Amérique, en Afrique, en Asie et en Europe.
  • 26 avril 2021
    Signature du contrat d'objectifs et de performance entre l'Etat et l’Agence nationale de la recherche 2021-2025Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Thierry Damerval, président-directeur général de l’Agence nationale de la recherche, ont signé le 26 avril 2021 le contrat d’objectifs et de performance engageant l’ANR et l’Etat. Il fixe le cadre des actions et les orientations stratégiques de l’Agence pour les cinq prochaines années.
  • 21 avril 2021
    Nanotechnologies : focus sur les détecteurs du projet ANR DEVINS pour l’observation spatiale dans l’ultraviolet

    L’équipe du projet ANR DEVINS a conçu des détecteurs UV « Solar-blind » à base de technologies innovantes en β-Ga2O3 et MgZnO pour l'observation du continu de Herzberg et la mesure de l’ozone stratosphérique. Ces nouveaux détecteurs à base d'oxydes seront intégrés sur le futur nanosatellite du LATMOS, INSPIRE 7/UVSQ-Sat+, dont le lancement est prévu fin 2022/début 2023. Des premiers détecteurs, à base de diodes Hamamatsu, ont été intégrés sur le nanosatellite UVSQ-Sat mis en orbite fin janvier 2021 avec 143 autres satellites par la fusée Falcon 9 opérée par SpaceX : un record. Le succès de cette première mission et de ses détecteurs ouvre la voie vers l'utilisation des nouveaux détecteurs DEVINS. Entretien avec Luc Damé, chercheur au LATMOS et coordinateur du projet.

    Quels sont les principaux domaines d’étude des missions spatiales de détection dans l’ultraviolet, notamment à 200-240 nm et 240-320 nm objectifs jugés prioritaires dans le projet ANR DEVINS ?

    Luc Damé : Dans le cadre de nos travaux au LATMOS, nous nous intéressons à l’influence du Soleil sur le climat. A ce titre, certaines bandes de longueur d’onde au sein du spectre solaire sont plus intéressantes à étudier que d’autres car présentant plus de variabilité.

    Tout d’abord il y a l’ultraviolet (UV). Les longueurs d'onde entre 200 et 242 nanomètres (le continu d’Herzberg), absorbées dans la stratosphère, provoquent la dissociation de l'oxygène et la création de la couche d’ozone. Ces réactions induisent des anomalies de température et de vitesse qui engendrent à leur tour des modifications du climat local (sur la couverture nuageuse, etc., affectant la vapeur d’eau dans l’atmosphère par exemple).

    La bande de longueurs d'onde entre 240 et 320 nm est également intéressante pour la mesure directe de l'ozone. Des mesures effectuées 3 fois par jour, toutes les 8 heures, par une constellation de 25 à 50 petits satellites ou plus aux niveaux de l’équateur et des pôles sont requises pour évaluer correctement les influences locales sans moyenne/dilution des observables.

    Par ailleurs, la raie à 280 nm du magnésium est aussi un objectif premier des missions. L'index du magnésium est un indicateur certain de la variabilité UV, aussi utilisé pour les étoiles, qui demande cependant des mesures précises et des bandes passantes très étroites (inférieures à 5 nm).

    Les missions de détection dans l’UV visent plus généralement à étudier la variabilité climatique et les transferts d’énergie mais présentent également un intérêt majeur pour la physique solaire fondamentale. Il s’agit de répondre à des problématiques telles que : comment est produit l’UV ? L'amplitude des cycles solaires, d’une durée de 11 ans, diminue- t-elle ? Quelle est la nature de la dynamo solaire ? Etc. Des mesures suivies à 215 nm pendant plusieurs décennies permettront de mettre en évidence les tendances d'évolution du cycle solaire (actuellement orientée à la baisse, voir Meftah, Damé, et al., 2020).

    Le LATMOS s’intéresse également à l'ultraviolet lointain, en dessous de 200 nm et jusqu’à 120 nm (raie Lyman Alpha de l'hydrogène), qui est davantage variable que le continu d’Herzberg mais avec moins d'énergie, et donc avec une influence très limitée sur le climat. La bande 170-200 nm est cependant importante pour l’étude de la couronne solaire, et la raie Lyman Alpha est un remarquable traceur des éruptions solaires et des événements extrêmes qui peuvent affecter l'atmosphère terrestre ("Space Weather" ; météorologie de l'espace). Les technologies de détecteurs sont différentes à 120 nm (détecteurs diamants) mais méritent que l'on s'y intéresse dans l'avenir.

    La détection dans l’UV nécessite quels besoins spécifiques ? Pour quelles raisons avez-vous orienté vos travaux vers l'utilisation des matériaux β-Ga2O3 et MgZnO ?

    Luc Damé : En vue d’une détection entre 200 et 240 nm, les flux étant faibles, un bon rapport signal/bruit est nécessaire pour mesurer le signal utile. La réponse spectrale du détecteur doit être sensible entre 200 et 240 nm, centrée à 215-220 nm, avec une largeur à mi-hauteur réduite (de l'ordre de 20 nm) et une excellente réjection afin que le spectre visible, beaucoup plus intense, ne perturbe pas la mesure. Les matériaux oxydes ont cet avantage décisif : une réjection importante du visible (supérieure à 10-4 par rapport au pic de sensibilité) ajustable en longueur d'onde en fonction de l'oxyde choisi et de son dopage (voir Rogers et al., 2021). Ainsi, avec le β-Ga2O3 on peut obtenir une réponse maximum à 215 nm et une réjection à 240 nm de plus de 10-4, et obtenir un excellent rapport signal/bruit. En pratique ces détecteurs sont dit « Solar Blind » à juste titre (pour le visible).

    Dans le cadre du projet ANR DEVINS, nous utilisons des quarts de wafer de 2 pouces / 50,8 mm de diamètre (en pratique des plaques minces en saphir, de 330 μm / 1/3 de mm en épaisseur) sur lesquelles nous déposons une fine couche d’oxyde (de 50 à 200 nm ou plus), soit en β-Ga2O3, soit en MgZnO, par une méthode de dépôt par "Laser Pulsé sous Ultravide". Nous créons ensuite en surface un réseau d’électrodes (dépôt d'or) en forme de peignes interdigités avec des doigts de 2 μm de largeur et pouvant atteindre 800 µm de longueur. Des centaines de photodétecteurs sont ainsi présents sur une même plaque. Les procédés de lithographie ont été optimisés (largeur des doigts, distance entre doigts, longueur des doigts, etc.) en collaboration avec l’Institut Lafayette à Metz. Pour les détecteurs DEVINS qui seront spatialisés nous convergeons actuellement vers une taille de détecteur assez impressionnante pour ces technologies, de 800 par 800 μm, avec des doigts de 2 µm seulement (en multipliant le nombre de doigts, on optimise la réponse).

    Les détecteurs DEVINS à base de β-Ga2O3 et MgZnO ont l’avantage d’être « Solar Blind » comme nous l'avons vu et, de fait, de présenter un très bon rapport signal/bruit que la réjection soit attendue à 240 (UV), à 285 (magnésium) ou à 320 nm (ozone). Puisqu’ils ne vont pas voir le flux solaire visible important, contrairement aux détecteurs en silicium, il n’est pas nécessaire de leur ajouter un filtre (qui diminue la réponse du système de détection). Leur réponse spectrale est bien adaptée pour une détection dans l'UV et notamment à 215 nm. Des réalisations, développements et essais sont encore en cours concernant la sensibilité des détecteurs mais une première estimation conservatrice de la sensibilité à 215 nm serait très probablement autour de 100 mA soit 100 fois celle des diodes silicium au minimum.

    Ceci étant, pour obtenir des mesures absolues il faut pouvoir maîtriser le suivi de la dégradation des détecteurs. Les détecteurs à base de β-Ga2O3 et MgZnO ont la particularité d’être plus stables que l’existant car ces matériaux sont peu sensibles aux radiations et aux rayons cosmiques. Ils ne devraient pas se dégrader rapidement contrairement aux détecteurs classiques à base de diodes silicium, très sensibles aux radiations. Leur résistance sera analysée en vol sur le satellite UVSQ-Sat+ dont le lancement est prévu fin 2022/début 2023 (voir ci-dessous). Enfin, le β-Ga2O3 supporte très bien les hauts voltages et est stable (une polarisation à -5V est imposée sur les nanosatellites mais ces détecteurs pourraient supporter bien plus et ainsi démultiplier leur réponse) ; d'autre part, le MgZnO peut être utilisé dans plusieurs états (cubique, etc.) et ainsi couvrir un large spectre de longueurs d'onde, de 190 à 320 nm.

    Quels sont les apports de la collaboration entre les laboratoires du LATMOS, de l’OVSQ et l’entreprise Nanovation ?

    Luc Damé : La collaboration avec Nanovation nous permet de bénéficier de leur procédé de dépôt de MgZnO et β-Ga2O3 sur wafer, par une méthode de "Laser Pulsé sous Ultravide". Il s’agit d’un procédé extrêmement innovant, performant et contrôlable pour la réalisation des prochaines générations de détecteurs ultraviolets à base d'oxydes β-Ga2O3.et MGZnO en particulier. Cette collaboration permet à Nanovation une application directe de leur procédé et savoir faire à des familles de détecteurs UV intéressants pour le domaine spatial, et illustre tout l'intérêt de ces (nano)technologies à base d'oxydes pour de futures applications. 

    Avez-vous pu intégrer ces détecteurs sur le nanosatellite UVSQ-Sat mis en orbite fin janvier 2021 par la fusée Falcon 9 opérée par SpaceX ?

    Luc Damé : Le nanosatellite UVSQ-Sat a été mis en orbite avec 143 autres satellites fin janvier 2021 depuis la Floride (un nouveau record de satellites mis en orbite en un seul lancement !). Il s’agit d’un satellite cubique "CubeSat" de 10 cm de côté environ (voir le schéma ci-contre) visant à étudier la variabilité UV, des variables climatiques, le bilan radiatif de la Terre et à tester/valider ces technologies et outils de mesure mis en œuvre.

    Compte-tenu des retards liés au contexte sanitaire dans l’optimisation du packaging des détecteurs DEVINS, nous n’avons pas pu intégrer ces détecteurs spécifiques sur ce premier nanosatellite. Nous avons toutefois conçu et intégré dans UVSQ-Sat des détecteurs UV à 220 nm, à base de diodes classiques en silicium fabriquées par Hamamatsu, en leur associant un filtre approprié.

    Le satellite UVSQ-Sat a été déclaré apte pour le service et les premières données sont en cours d’analyse (voir Meftah et al., 2021). UVSQ-Sat n’étant pas pointé, il est en légère rotation, l'extraction du signal UV est plus délicat qu'avec des détecteurs grand champ et demande une restitution d'orbite précise et les informations croisées des autres capteurs de notre charge utile. Nos travaux et tests d’intégration des détecteurs UV à base de diodes Hamamatsu sur UVSQ-Sat nous ont cependant permis de maîtriser entièrement la chaîne d’intégration de détecteurs sur un nanosatellite.

    Quelles sont les prochaines étapes ?

    Luc Damé : Nous nous appuierons sur ce processus validé pour intégrer nos détecteurs packagés DEVINS sur le second nanosatellite actuellement développé par les équipes du LATMOS, INSPIRE 7/UVSQ-Sat+. De type "2U" (20x10x10 cm), il devrait être mis en orbite fin 2022/début 2023 en collaboration avec l’ONERA pour effectuer notamment des mesures ionosphériques, stratosphériques (UV) et le bilan radiatif de la Terre. Nous espérons bien sûr une suite, afin de suivre la dégradation éventuelle de nos détecteurs dans le temps. Nous poursuivons actuellement le travail d’optimisation et de packaging des détecteurs DEVINS. A terme, l’enjeu est de développer une constellation de petits satellites avec des détecteurs étalonnés en absolu, afin des réaliser des mesures absolues du flux UV (suivi de la variabilité et du flux en absolu sur plusieurs cycles solaires).

    Le projet ANR DEVINS (2018-2022), coordonné par Luc Damé, regroupe 3 partenaires : le Laboratoire "Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales" (LATMOS), l’Observatoire des sciences de l'univers de l'UVSQ (OVSQ), et l'entreprise Nanovation. Le nanosatellite INSPIRE 5/UVSQ-Sat a été conçu, assemblé et testé au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) - UMR 8190 (CNRS/Université Paris-Saclay/UVSQ), à la PIT/OVSQ, au CNES, et à l'ONERA (Toulouse).

    Références :

    • Meftah, M., Damé, L., Keckhut, P., et al., UVSQ-SAT, a pathfinder CubeSat mission for observing Essential Climate Variables, Remote Sensing 12, 92 (2020), doi:10.3390/rs12010092
    • Meftah, M., Boutéraon, T., Dufour, C., et al., The UVSQ-SAT/INSPIRESat-5 CubeSat Mission: First In-Orbit Measurements of the Earth’s Outgoing Radiation, Remote Sensing 13, 1449 (2021), doi: 10.3390/rs13081449
    • Rogers, D. J., Courtois, A., Teherani, F. H., et al., "Sharp/tuneable UVC selectivity and extreme solar blindness in nominally grown undoped Ga2O3 MSM photodetectors by pulsed laser deposition," Proc. SPIE 11687, Oxide-based Materials and Devices XII, 116872D (24 March 2021), doi: 10.1117/12.2596194

    Légende du visuel en en-tête : Mise en place préliminaire de l'éclairement/alignement pour les tests des détecteurs UV intégrés sur le nanosatellite UVSQ-Sat @DEVINS

    En savoir plus :

    Le site internet d’UVSQ-Sat

    Le site internet de la PIT/OVSQ

    Le site de Nanovation

    UVSQ-SAT est déclaré apte pour le service

    Le projet ANR DEVINS


  • 20 avril 2021
    Publication des résultats définitifs de l’AAPG 2020 : 1 229 projets de recherche sélectionnésDans la continuité des premiers résultats de l’Appel à projets générique (AAPG) 2020 publiés le 3 novembre 2020, l’Agence nationale de la recherche (ANR) publie les résultats consolidés de l’AAPG. Ces résultats définitifs incluent les projets déposés dans le cadre d’accords internationaux (PRCI) et les projets sélectionnés en listes complémentaires de l’appel.
  • 19 avril 2021
    Laboratoires communs entre établissements de recherche et entreprises : lancement du programme LabCom édition 2021Accompagner les acteurs de la recherche académique dans la co-construction de Laboratoires Communs avec des entreprises pour encourager la création de partenariats durables et favoriser le développement de connaissances et de savoir-faire facteurs d’innovation : tel est l’objectif du programme LabCom lancé par l’ANR en 2013. Le point sur les spécificités et les retombées du programme à l'occasion de l’édition 2021.
  • 16 avril 2021
    Appel à projets Challenge IA-Biodiv : webinaires les 29 avril et 6 mai 2021L'ANR (Agence Nationale de la Recherche) et l'AFD (Agence Française de Développement) ont lancé le 18 mars 2021 un appel à projets pour développer la recherche en IA pour une meilleure exploration et exploitation des données de la biodiversité. Destiné aux communautés scientifiques en IA et biodiversité en France et dans les pays partenaires de l'AFD en Afrique, ce programme bénéficiera d'un effort global de 4,8 millions d'euros et financera 5 équipes de recherche sur des projets de 4 ans.
  • 9 avril 2021
    L’ANR met en place un nouvel outil pour le calcul de la fongibilité des dépenses des projets financésAfin d'accompagner les responsables scientifique et les tutelles gestionnaires des projets ANR dans le suivi de leur budget, ainsi que les agents ANR dans le suivi financier des projets, l’Agence a élaboré un outil de calcul de la fongibilité des dépenses des projets financés.
  • 6 avril 2021
    Pré-annonce : appel à projets transnationaux du programme EJP Soil (European Joint Programme) sur « Des sols agricoles sains, résilients et durables”L’Agence nationale de la recherche (ANR) lancera un appel à projets transnationaux dans le cadre du programme commun au niveau européen EJP Soil. Le programme vise à créer un cadre intégré pour la recherche sur les sols agricoles en Europe afin d’accroître la capacité de recherche, les ressources et les connaissances dans le domaine des sols. L’appel à projets sera lancé en avril 2021 et les candidats auront jusqu’au 9 septembre 2021 pour soumettre leurs propositions.
  • 6 avril 2021
    Conférence « Training Workshop on translatability and Regulatory affairs for ENM » organisée dans le cadre du programme international EuroNanoMed le 19 avril 2021Le programme EuroNanoMed (ENM), qui soutient des projets de recherche internationaux multidisciplinaires et innovants dans le domaine de la nanomédecine, organise la conférence virtuelle « Training Workshop on translatability and Regulatory affairs for ENM » le 19 avril 2021.
  • 2 avril 2021
    AAPG 2021 : l’ANR reporte la date de clôture de l’appel au 26 avril 2021 à 17hCompte-tenu de l’évolution du contexte sanitaire et des mesures gouvernementales annoncées le 31 mars 2021, l’Agence nationale de la recherche (ANR) reporte la date de clôture de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021 - étape 2, pour permettre aux coordinateurs et coordinatrices de projets de préparer et déposer leur proposition détaillée dans les délais nécessaires.
  • 23 mars 2021
    Appels ANR Flash et RA-Covid-19 : entretien avec Antoine Gessain, président du comité d’évaluation scientifiqueFace aux besoins urgents de recherche pour répondre à la pandémie de Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé un appel à projets Flash Covid-19, ouvert du 6 au 23 mars 2020, suivi d’un appel RA-Covid-19 ouvert en continu du 16 avril au 28 octobre 2020 pour soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées et contribuer au développement des connaissances. Le point sur les caractéristiques de ces appels et des projets financés avec Antoine Gessain, responsable de l’unité « Epidémiologie et Physiopathologie des Virus Oncogènes » à l’Institut Pasteur et président du comité d’évaluation scientifique des deux appels.
  • 23 mars 2021
    Mobilisation de l’Agence nationale de la recherche pour la recherche COVID-19 : 234 projets de recherche financés pour un montant global de 32,2 millions d’eurosDans le contexte sanitaire exceptionnel lié à la pandémie de Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR), en articulation avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et REACTing, a participé à l’effort de recherche national dès le mois de février 2020 pour soutenir rapidement les communautés scientifiques fortement mobilisées. L’ANR a ainsi déployé en 2020 un large dispositif comprenant notamment le lancement de trois appels à projets spécifiques et l’affichage d’une priorité COVID-19 dans l’Appel à projets générique (AAPG) 2021. Retour sur une année de soutien à la recherche COVID-19 avec la publication d’un Panorama des 234 projets de recherche financés par l’Agence entre mars 2020 et janvier 2021.
  • 23 mars 2021
    Compositions en traits des communautés de poissons récifaux à travers les océansDans le cadre de BiodivScen, action conjointe de BiodivERsA et du Belmont Forum lancée en 2017-2018 sur les scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques, 21 projets de recherche ont été sélectionnés pour financement sur la base de leur excellence scientifique, de l’implication des parties prenantes concernées, et de leur potentiel impact sociétal. Le projet REEF-FUTURES coordonné par David Mouillot (Université de Montpellier) et financé dans le cadre de BiodivScen développe des scénarios des impacts de la mise en œuvre des aires marines protégées sur les services des récifs coralliens.
  • 22 mars 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international : Recovery, Renewal and Resilience in a Post-Pandemic World (RRR)L’Agence nationale de la recherche (ANR) s’associe à 14 partenaires en provenance de trois continents pour lancer l’appel à projets Recovery, Renewal and Resilience in a Post-Pandemic World (RRR). Il s’agit du troisième programme international financé par la Plateforme Transatlantique en Sciences Humaines et Sociales (Trans-Atlantic Platform, T-AP), dont l’ANR est membre depuis 2014.
  • 19 mars 2021
    Pré-annonce : appel à projets « Action-Liban »Sous l’impulsion du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), l’Agence nationale de la recherche (ANR) et le Conseil National de la Recherche Scientifique du Liban (CNRS-L) s’associent pour lancer le 30 mars 2021, un appel à projets « Action-Liban ». Ouvert à tous les champs disciplinaires, cet appel visera le soutien de projets de recherche urgents, rapides et structurants, d’une durée maximale de 18 mois, dont la pertinence scientifique est liée à la pandémie de la Covid-19 et aux crises multidimensionnelles récentes survenues à une période très critique de l’histoire du Liban. Les projets devront anticiper des réponses durables. Les propositions de projets seront obligatoirement déposées pour le compte d’un consortium binational franco-libanais. L’ouverture de l’appel est prévue le 30 mars 2021 et la clôture du dépôt des projets est fixée au 17 mai 2021.
  • 18 mars 2021
    Lancement de l’appel à projets Challenge IA-Biodiv : « Recherche en intelligence artificielle dans le champ de la biodiversité »L’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence française de développement (AFD) lancent un appel à projets de recherche conjoint en intelligence artificielle : le Challenge IA-Biodiv. Fondé sur une approche de recherche collaborative internationale, ce challenge scientifique vise à soutenir des projets de recherche sur le développement de méthodes d’IA pour prédire les évolutions de la biodiversité et produire des indicateurs fiables. Ouvert jusqu’au 31 août 2021, cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle et du Plan national biodiversité.
  • 8 mars 2021
    Analyse femmes-hommes dans l’appel ANR Flash COVID-19Dans le cadre de ses engagements pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre, l’ANR mène depuis 2017 des analyses statistiques à partir des données de ses appels à projets afin de repérer d’éventuels biais de genre dans l’évaluation et d’identifier des axes d’action. A l’occasion de la journée des droits des femmes le 8 mars 2021, l’Agence publie une nouvelle analyse sur l’appel à projets Flash COVID-19 lancé le 6 mars 2020 dans un contexte sanitaire exceptionnel. Retrouvez ci-dessous l’analyse et consultez également la récente analyse femmes-hommes dans l’Appel à projets générique (AAPG) éditions 2015-2020.
  • 8 mars 2021
    Différences de vieillissement et de longévité entre les sexes : le rôle des chromosomes sexuels à l’étude dans le projet ANR LongevitYLes femmes ont une durée de vie plus longue que les hommes, un phénomène que l’on observe également chez de nombreux animaux, en particulier les mammifères. Quelles sont les causes en jeu dans l’établissement des différences de vieillissement et de longévité entre les sexes ? Entretien avec Cristina Vieira, chercheuse à l’Université de Lyon et coordinatrice du projet ANR LongevitY (2020-2024) qui étudie plus précisément la contribution des chromosomes sexuels, notamment l’hypothèse du Y toxique.
  • 4 mars 2021
    AAPG 2021 : les résultats de l’étape 1 de l’Appel à projets générique 2021A l’issue de la première étape de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021, 3 164 pré-propositions de projets PRC, PRCE et JCJC sont invitées à soumettre une proposition détaillée en étape 2, parmi les 6 946 pré-prépositions éligibles déposées. Le site de soumission des projets à l’étape 2 de l’AAPG 2021 sera ouvert du 8 mars au 14 avril 2021. Consultez la répartition de ces résultats par instrument, par comité d’évaluation scientifique et par grand domaine disciplinaire.
  • 4 mars 2021
    Science ouverte : l’ANR prépare la mise en œuvre de la Stratégie de Non-Cession des Droits initiée par la cOAlition SL’Agence nationale de la recherche (ANR) poursuit sa politique en faveur du libre accès aux publications par l’adoption et l’application prochaine de la Stratégie de Non-Cession des Droits « Rights Retention Strategy » établie par la cOAlition S, une initiative européenne dont elle est partenaire. Cette stratégie représente une nouvelle étape dans la mise en œuvre du Plan S qui vise à un accès complet et immédiat aux publications scientifiques issues des travaux de recherche financés par des fonds publics. Elle doit permettre un accès ouvert, sans embargos, aux publications scientifiques grâce à l'utilisation de la licence Creative Commons CC-BY.
  • 25 février 2021
    Webinaire « Innovations de rupture pour la décarbonation de l’industrie chimique » le 9 mars 2021L’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE), l’ADEME et l’ANR, organisent un webinaire de présentation et d’échange « Innovations de rupture pour la décarbonation de l’industrie chimique », entre laboratoires de recherche et industriels, le 9 mars 2021 de 14h à 18h.
  • 25 février 2021
    Technologies quantiques : pré-annonce du 3ème appel à projets de l’ERA-NET QuantERAL’ERA-NET QuantERA, coordonné par le National Science Centre (NCN) dont l’ANR est partenaire, lancera prochainement son troisième appel pour financer des projets de recherche transnationaux dans le domaine des technologies quantiques, en soutien au Quantum Technologies Flagship. L’appel réunira 35 organismes européens de financement, dont l’ANR.
  • 24 février 2021
    L’ANR lance un appel à manifestation d’intérêt « Science avec et pour la société » Le renforcement de la place de la science dans la société, et des apports de la recherche à l’ensemble des acteurs sociétaux, sont des enjeux majeurs inscrits dans le rapport annexé au projet de loi de programmation de la recherche 2021-2030. Afin d’identifier les forces de recherche susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension des enjeux et des pratiques en jeu dans les relations entre sciences, recherche et société, et au développement d’outils et de dispositifs innovants, l’Agence nationale de la recherche (ANR) lance un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Science avec et pour la société ». La date limite pour déposer une lettre d’intention est fixée au 30 mars 2021.
  • 23 février 2021
    PIA 3 : lancement d’un appel à projets pour améliorer les performances opérationnelles et financières des SATTDans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) 3, l’Agence nationale de la recherche (ANR) lance un appel à projets destiné exclusivement aux Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies (SATT) afin d’accélérer leur développement et de pérenniser leur mission de valorisation des inventions issues des laboratoires de la recherche publique. L’appel est ouvert du 22 février au 15 septembre 2021.
  • 16 février 2021
    Bioéconomie durable : les vidéos du colloque organisé par l’ADEME et l’ANRQuelles sont les avancées scientifiques récentes dans le champ de la bioéconomie ? L’ADEME et l’ANR ont organisé fin janvier 2021 deux journées de présentations de projets et d’échanges pour faire le point sur les perspectives opérationnelles et les besoins de recherche et développement. Ces échanges visaient aussi à nourrir les réflexions sur les futurs appels à projets. Découvrez les vidéos des interventions, présentations et tables rondes du colloque.
  • 15 février 2021
    Fausses informations en ligne : pratiques, acteurs clés et limites de la vérification à l’étude dans le projet ANR VIJIERepérer une fausse information ou fake news sur internet constitue un défi pour les professionnels comme pour tous les usagers qui y sont confrontés. Comment ces informations circulent-elles ? Qui vérifie l’information et par quelles méthodes ? Entretien croisé avec Jérémie Nicey et Julien Giry, chercheurs à l’Université de Tours et respectivement coordinateur et membre du projet de recherche ANR VIJIE (2018-2022).
  • 12 février 2021
    « Traitement des maladies infectieuses et résistance aux antibiotiques » : une conférence organisée dans le cadre du programme international JPIAMR, du 20 au 22 avril 2021Une conférence virtuelle intitulée « Traitement des maladies infectieuses et résistance aux antibiotiques : De la recherche à la production de molécules innovantes » sera prochainement organisée dans le cadre du programme international JPIAMR (Joint Programming Initiative on Antimicrobial Resistance).
  • 12 février 2021
    De la Journée internationale des femmes et des filles de science à la Journée internationale des droits des femmesGender-SMART lance une campagne de communication de 26 jours visant à promouvoir l’égalité de genre au sein des universités et des organismes de financement et de recherche dans les domaines de l’agronomie et des sciences de la vie.
  • 11 février 2021
    Femmes et hommes dans l’Appel à projets générique (AAPG) : l’ANR poursuit et enrichit ses analysesDans le cadre de ses engagements formalisés dans son plan d’action égalité 2020-2023, l’ANR vise à contribuer activement à combattre les inégalités de genre et toute autre forme de discrimination et à faire évoluer la culture scientifique vers la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans les projets de recherche.
  • 10 février 2021
    Médecine personnalisée : apports, défis et bonnes pratiques de mise en œuvre lors de la conférence en ligne d’ICPerMed les 25 et 26 février 2021Centrée sur les caractéristiques des individus (données génomiques, informations sur le mode de vie, etc.) la médecine personnalisée vise à améliorer l’efficacité des diagnostics, des traitements et des mesures préventives, au bénéfice des patients et citoyens. Quels sont les défis à relever et les solutions existantes permettant sa réalisation ? Cette question cruciale, notamment au regard de la pandémie de Covid-19, est au cœur de la conférence en ligne organisée les 25 et 26 février 2021 par ICPerMed, avec le soutien de la Commission européenne et de l’ANR. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 26 février 2021.
  • 5 février 2021
    Colloque ANR « Arbre, forêt, bois et sociétés » les 30 et 31 mars 2021 : un évenement en ligneLes forêts sont au cœur de nombreux enjeux sociétaux et environnementaux qui soulèvent des questions de recherche variées. Afin de présenter les avancées scientifiques de projets soutenus sur cette thématique, et favoriser les échanges entre chercheurs, pouvoirs publics, entreprises et acteurs de la société, l’ANR organise un colloque les 30 et 31 mars 2021. Compte tenu des incertitudes sur la tenue d’un tel événement en présentiel, le colloque se déroulera uniquement en ligne, avec un programme légèrement modifié.
  • 5 février 2021
    Conférence en ligne « Numérique et patrimoine – enjeux et questionnements actuels » les 11 et 12 mars 2021 Quels sont les avancées et les enjeux de recherche actuels en matière de numérisation du patrimoine et de diffusion des connaissances ? L’ANR et la JPI on Cultural Heritage (JPI CH) organisent une conférence en ligne dédiée, les 11 et 12 mars 2021, avec le soutien de la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture. La conférence est principalement destinée à un public de spécialistes en numérique et en sciences du patrimoine.
  • 28 janvier 2021
    Les résultats de l’appel ANR « RA-Covid-19 » Dans la continuité de l’appel ANR Flash Covid-19 ayant abouti au financement de 106 projets pour un montant de 17,6 M€, l’ANR a lancé le 16 avril 2020 un appel "Recherche-Action Covid-19" pour soutenir des travaux de recherche à court terme en lien avec la pandémie. L’appel était ouvert en continu jusqu’au 28 octobre 2020, avec 17 vagues d’évaluation au total, pour opérer une sélection au fil de l’eau et un financement rapide des projets.

Fil info de l'ANR

  • 15 juin 2021
    Vers la bio-impression de peau sur mesure pour les grands brûlés : le projet BLOC-PRINT Le manque de peau saine constitue un véritable défi dans le traitement des brûlures profondes. Pour permettre la reconstruction sur mesure et rapide de tissus cutanés chez les victimes civiles et militaires, le projet BLOC-PRINT a développé une bio-encre de grade médical contenant des cellules cutanées du patient et une méthode de bio-impression de peau directement sur la plaie, évaluées in vivo. Entretien croisé avec Christophe Marquette chercheur à l’ICBMS et Amélie Thépot CEO de LabSkin Creations, coordinateurs respectifs des projets BLOC-PRINT et BLOC-PRINT II, financés via les programmes ASTRID et ASTRID Maturation de l’Agence nationale de la recherche (ANR) et de l’Agence de l’innovation de défense (AID).
  • 15 juin 2021
    Fête de la science : célébrez les 30 ans de cet événement lors de conférences, ateliers et rendez-vous inédits du 1er au 11 octobre 2021Cette année, la Fête de la science célèbrera sa 30ème édition autour du thème « Eureka » l’émotion de la découverte, du 1er au 11 octobre en France métropolitaine et du 5 au 22 novembre 2021 dans les Outre-mer et à l’international. De nombreux événements : émissions, parcours ludiques, jeux, visites, etc. seront proposés à tous les curieux et passionnés de science. L’Agence nationale de la recherche (ANR) est partenaire de cette édition organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), aux côtés des établissements et des organismes de recherche.
  • 14 juin 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international "Photochimie Solaire/ Solar-Driven Chemistry 2"L’ANR participe à l’appel conjoint « Solar-Driven Chemistry 2 » entre l’Allemagne (DFG), la Finlande (AF), la France (ANR), la Pologne (NCN), la Suisse (SNSF) et la Turquie (TUBITAK). L’ouverture de cet appel en deux étapes est prévue pour mi-juillet 2021.
  • 9 juin 2021
    2ème étape de l’AAPG 2021 : la phase de droit de réponse aux expertises se tiendra du 11 au 16 juin 2021A partir du vendredi 11 juin 2021, les coordinateurs scientifiques ayant déposé une proposition détaillée en étape 2 de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021 de l’ANR, pourront transmettre jusqu’au mercredi 16 juin 2021 13h (heure de Paris), leurs éventuels commentaires aux expertises externes réceptionnées. Les réponses seront transmises aux membres des comités d’évaluation scientifique (CES) et prises en compte dans l’évaluation finale des propositions.
  • 8 juin 2021
    8e édition des Rencontres Recherche et Création "La mémoire du futur" les 8 et 9 juillet 2021 à Avignon et en ligneL’Agence nationale de la recherche et le Festival d’Avignon organisent la 8ème édition des « Rencontres Recherche et Création » ainsi qu’un Forum en partenariat avec le CMB (Centre médical de la bourse) et la Maison des publics et des professionnels. Deux temps forts pour favoriser les échanges entre les chercheurs, les artistes, les représentants des professionnels du spectacle et le public du Festival et rappeler le lien entre la recherche scientifique, la création et la société.
  • 7 juin 2021
    Pré-annonce : 7ème édition de l’appel Open Research Area (ORA) pour les sciences socialesLes partenaires de l’Open Research Area (ORA), dont l’Agence nationale de la recherche (ANR), ont le plaisir de vous annoncer le lancement de leur septième appel à propositions en juillet 2021, avec une date limite de dépôt des propositions courant novembre 2021. Les chercheurs intéressés peuvent dès à présent entamer des discussions avec de potentiels partenaires scientifiques.
  • 7 juin 2021
    Particules dans les additifs alimentaires : quels sont les effets sur la santé digestive ? Focus sur le projet ANR PAIPITODes particules minérales, utilisées comme additifs dans de nombreux produits alimentaires, sont quotidiennement ingérées par les populations. Quels sont les impacts de leur consommation dans le développement et/ou l’aggravation de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), et d’allergies alimentaires chez l’Homme ? Une question au cœur du projet de recherche ANR PAIPITO (2017-2020) qui s’est attaché à évaluer les effets inflammatoires sur des modèles alternatifs et animaux, et à identifier les mécanismes expliquant ces effets à l’échelle cellulaire. Entretien avec Marie Carrière, chercheuse au CEA Grenoble et coordinatrice du projet.
  • 4 juin 2021
    Webinaire ANR « Science avec et pour la société – SAPS » le jeudi 3 juin 2021Le renforcement des interactions entre sciences, recherche et société est un enjeu majeur et un des objectifs prioritaires de la loi de programmation de la recherche 2021-2030. Dans ce contexte, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé fin février 2021 un appel à manifestation d’intérêt afin d’identifier les forces de recherche susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension des enjeux et des pratiques à l’œuvre dans les relations science-société, ainsi qu’au développement d’outils et de dispositifs innovants. Afin de présenter les résultats de l’appel, et de favoriser les échanges entre acteurs du domaine sur les enjeux et les thèmes des futurs appels à projets, l’ANR organise un webinaire le jeudi 3 juin 2021 de 9h à 13h. Il s’adresse aux porteurs d’une lettre d’intention soumise à l’appel ainsi qu’aux acteurs académiques, institutionnels et associatifs non porteurs d’un projet déposé mais concernés par ces enjeux.
  • 1 juin 2021
    Microplastiques et nanomatériaux : les vidéos de la rencontre scientifique Anses & ANRQue savons-nous des effets des microplastiques et des nanomatériaux sur la santé et l’environnement ? Afin de faire le point sur les avancées issues de projets de recherche, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont organisé une rencontre scientifique en ligne le jeudi 20 mai 2021, réunissant plus de 500 personnes. Découvrez les vidéos des présentations et table ronde.
  • 31 mai 2021
    Recherche et innovation défense : un futur appel à projets ASTRID sur l’intelligence artificielleAfin de soutenir des projets de recherche sur des thèmes d’intérêt pour le domaine civil et la défense, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence de l’Innovation de la Défense (AID) lanceront prochainement un appel ASTRID ciblé sur l’intelligence artificielle. Le lancement de cet appel, opéré par l’ANR et financé intégralement par l‘AID, est prévu mi-juin 2021 avec une date limite de dépôt des propositions fixée au 27 juillet 2021.
  • 31 mai 2021
    Un séminaire réservé aux jeunes chercheurs travaillant dans le domaine de la lutte contre la résistance aux antimicrobiensL’initiative de programmation conjointe portant sur la résistance aux antimicrobiens (JPIAMR) est un programme collaboratif international regroupant 28 pays, dont la France par l’ANR et l’INSERM. Le but de ce programme est de lutter contre la progression de la résistance aux antimicrobiens en utilisant une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé publique, animale et environnementale (approche « One-Health »).
  • 17 mai 2021
    Dépôts de particules dans la neige : quels impacts sur la durée d’enneigement ? Entretien avec Marie Dumont, coordinatrice du projet ANR EBONIPrévoir l’évolution du manteau neigeux en contexte de changements climatiques est essentiel pour mieux gérer les risques naturels (avalanches, crues nivales) et l’évolution des ressources en eau. Or, de nombreuses incertitudes entourent les processus physiques en jeu, notamment l’impact des dépôts de particules sur la vitesse de fonte et la structure du manteau neigeux. Suite aux dépôts massifs de poussières sahariennes dans les Alpes et les Pyrénées, début février 2021, une campagne de sciences participatives a été lancée pour étudier ce phénomène. Eclairage avec Marie Dumont, chercheuse au Centre d’Études de la Neige (Météo-France & CNRS), coordinatrice du projet ANR EBONI.
  • 10 mai 2021
    Recherche en intelligence artificielle : les projets lauréats de l’appel franco-allemand en IAAfin de renforcer les collaborations de recherche franco-allemandes dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) via l’Agence nationale de la recherche (ANR), et le Ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) ont lancé un appel à projets conjoint fin octobre 2020. 21 projets de recherche ont été sélectionnés pour un budget global de 12 millions d'euros.
  • 6 mai 2021
    Nomination de Valérie Fromentin en tant que responsable du département Sciences Humaines et Sociales de l'Agence nationale de la rechercheValérie Fromentin est nommée responsable du département sciences humaines et sociales de l’Agence nationale de la recherche (ANR) à compter du 1er septembre 2021. Elle succède à Lionel Obadia qui occupe désormais le poste de responsable scientifique du programme européen NORFACE à l’ANR. Yves Fort, directeur des opérations scientifiques de l’Agence assurera l’intérim jusqu’à sa prise de poste.
  • 6 mai 2021
    Appel Résilience Covid-19 : 45 projets sélectionnés pour un financement ANR de 3,4 M€Dans la continuité des appels Flash et RA-Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé un appel à projets Résilience Covid-19 le 18 décembre 2020, en articulation avec le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) et le réseau REACTing, afin de poursuivre le soutien à l’effort de recherche nationale. Cet appel, ouvert jusqu’au 2 mars 2021, ciblait des thématiques de recherche encore inconnues durant l’été 2020 telles que l’impact de la Covid-19 sur la santé mentale ou « Covid-Long ». A l’issue du processus de sélection, 45 projets de recherche ont été sélectionnés pour un financement de l’ANR à hauteur de 3,4 millions d’euros. Découvrez la liste des projets sélectionnés.
  • 5 mai 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international « Sustainable Hydrogen Technology as Affordable and Clean Energy »Dans le cadre du Groupe d’Intérêt Européen (EIG) CONCERT-Japan, l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) s’associe à la Japan Science and Technology Agency (JST) et à 13 autres partenaires européens pour lancer prochainement l’appel à projets « Sustainable Hydrogen Technology as Affordable and Clean Energy ». L’ouverture de cet appel est prévue pour mai 2021.
  • 3 mai 2021
    Médecine personnalisée : l’ANR, partenaire du nouveau projet H2020 EU-Africa PerMedL’Agence nationale de la recherche (ANR) poursuit son soutien à la promotion et à la coordination des activités de recherche sur la médecine personnalisée, en France et à l’international. L’Agence est partenaire du consortium international ICPerMed, membre de l’ICPerMed Secretariat, et préside le consortium ERA-PerMed, ERA-net dédié à la médecine personnalisée. Elle participe également au nouveau projet EU-Africa PerMed lancé en février dernier, afin de développer les collaborations internationales et d’identifier les futures actions à mettre en place entre l’Afrique et l’Europe. L’occasion de faire le point sur les actions de l’ANR pour la mise en œuvre de la médecine personnalisée.
  • 30 avril 2021
    Objectifs de développement durable : les résultats de l’appel « Recherche transdisciplinaire sur les trajectoires vers la durabilité » du Belmont ForumAfin de contribuer à une meilleure compréhension des trajectoires possibles pour atteindre d’ici 2030 les objectifs de développement durable (ODD), les partenaires du Belmont Forum dont l’ANR et AllEnvi via l’IRD pour la France, ont lancé un appel à projets en 2020. Au total, 13 projets de réseaux de recherche impliquant 136 personnes dans 37 pays, ont été sélectionnés pour financement. Les réseaux de recherche se concentreront au cours des 12 ou 24 prochains mois sur les défis de la durabilité en Amérique, en Afrique, en Asie et en Europe.
  • 26 avril 2021
    Signature du contrat d'objectifs et de performance entre l'Etat et l’Agence nationale de la recherche 2021-2025Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Thierry Damerval, président-directeur général de l’Agence nationale de la recherche, ont signé le 26 avril 2021 le contrat d’objectifs et de performance engageant l’ANR et l’Etat. Il fixe le cadre des actions et les orientations stratégiques de l’Agence pour les cinq prochaines années.
  • 21 avril 2021
    Nanotechnologies : focus sur les détecteurs du projet ANR DEVINS pour l’observation spatiale dans l’ultraviolet

    L’équipe du projet ANR DEVINS a conçu des détecteurs UV « Solar-blind » à base de technologies innovantes en β-Ga2O3 et MgZnO pour l'observation du continu de Herzberg et la mesure de l’ozone stratosphérique. Ces nouveaux détecteurs à base d'oxydes seront intégrés sur le futur nanosatellite du LATMOS, INSPIRE 7/UVSQ-Sat+, dont le lancement est prévu fin 2022/début 2023. Des premiers détecteurs, à base de diodes Hamamatsu, ont été intégrés sur le nanosatellite UVSQ-Sat mis en orbite fin janvier 2021 avec 143 autres satellites par la fusée Falcon 9 opérée par SpaceX : un record. Le succès de cette première mission et de ses détecteurs ouvre la voie vers l'utilisation des nouveaux détecteurs DEVINS. Entretien avec Luc Damé, chercheur au LATMOS et coordinateur du projet.

    Quels sont les principaux domaines d’étude des missions spatiales de détection dans l’ultraviolet, notamment à 200-240 nm et 240-320 nm objectifs jugés prioritaires dans le projet ANR DEVINS ?

    Luc Damé : Dans le cadre de nos travaux au LATMOS, nous nous intéressons à l’influence du Soleil sur le climat. A ce titre, certaines bandes de longueur d’onde au sein du spectre solaire sont plus intéressantes à étudier que d’autres car présentant plus de variabilité.

    Tout d’abord il y a l’ultraviolet (UV). Les longueurs d'onde entre 200 et 242 nanomètres (le continu d’Herzberg), absorbées dans la stratosphère, provoquent la dissociation de l'oxygène et la création de la couche d’ozone. Ces réactions induisent des anomalies de température et de vitesse qui engendrent à leur tour des modifications du climat local (sur la couverture nuageuse, etc., affectant la vapeur d’eau dans l’atmosphère par exemple).

    La bande de longueurs d'onde entre 240 et 320 nm est également intéressante pour la mesure directe de l'ozone. Des mesures effectuées 3 fois par jour, toutes les 8 heures, par une constellation de 25 à 50 petits satellites ou plus aux niveaux de l’équateur et des pôles sont requises pour évaluer correctement les influences locales sans moyenne/dilution des observables.

    Par ailleurs, la raie à 280 nm du magnésium est aussi un objectif premier des missions. L'index du magnésium est un indicateur certain de la variabilité UV, aussi utilisé pour les étoiles, qui demande cependant des mesures précises et des bandes passantes très étroites (inférieures à 5 nm).

    Les missions de détection dans l’UV visent plus généralement à étudier la variabilité climatique et les transferts d’énergie mais présentent également un intérêt majeur pour la physique solaire fondamentale. Il s’agit de répondre à des problématiques telles que : comment est produit l’UV ? L'amplitude des cycles solaires, d’une durée de 11 ans, diminue- t-elle ? Quelle est la nature de la dynamo solaire ? Etc. Des mesures suivies à 215 nm pendant plusieurs décennies permettront de mettre en évidence les tendances d'évolution du cycle solaire (actuellement orientée à la baisse, voir Meftah, Damé, et al., 2020).

    Le LATMOS s’intéresse également à l'ultraviolet lointain, en dessous de 200 nm et jusqu’à 120 nm (raie Lyman Alpha de l'hydrogène), qui est davantage variable que le continu d’Herzberg mais avec moins d'énergie, et donc avec une influence très limitée sur le climat. La bande 170-200 nm est cependant importante pour l’étude de la couronne solaire, et la raie Lyman Alpha est un remarquable traceur des éruptions solaires et des événements extrêmes qui peuvent affecter l'atmosphère terrestre ("Space Weather" ; météorologie de l'espace). Les technologies de détecteurs sont différentes à 120 nm (détecteurs diamants) mais méritent que l'on s'y intéresse dans l'avenir.

    La détection dans l’UV nécessite quels besoins spécifiques ? Pour quelles raisons avez-vous orienté vos travaux vers l'utilisation des matériaux β-Ga2O3 et MgZnO ?

    Luc Damé : En vue d’une détection entre 200 et 240 nm, les flux étant faibles, un bon rapport signal/bruit est nécessaire pour mesurer le signal utile. La réponse spectrale du détecteur doit être sensible entre 200 et 240 nm, centrée à 215-220 nm, avec une largeur à mi-hauteur réduite (de l'ordre de 20 nm) et une excellente réjection afin que le spectre visible, beaucoup plus intense, ne perturbe pas la mesure. Les matériaux oxydes ont cet avantage décisif : une réjection importante du visible (supérieure à 10-4 par rapport au pic de sensibilité) ajustable en longueur d'onde en fonction de l'oxyde choisi et de son dopage (voir Rogers et al., 2021). Ainsi, avec le β-Ga2O3 on peut obtenir une réponse maximum à 215 nm et une réjection à 240 nm de plus de 10-4, et obtenir un excellent rapport signal/bruit. En pratique ces détecteurs sont dit « Solar Blind » à juste titre (pour le visible).

    Dans le cadre du projet ANR DEVINS, nous utilisons des quarts de wafer de 2 pouces / 50,8 mm de diamètre (en pratique des plaques minces en saphir, de 330 μm / 1/3 de mm en épaisseur) sur lesquelles nous déposons une fine couche d’oxyde (de 50 à 200 nm ou plus), soit en β-Ga2O3, soit en MgZnO, par une méthode de dépôt par "Laser Pulsé sous Ultravide". Nous créons ensuite en surface un réseau d’électrodes (dépôt d'or) en forme de peignes interdigités avec des doigts de 2 μm de largeur et pouvant atteindre 800 µm de longueur. Des centaines de photodétecteurs sont ainsi présents sur une même plaque. Les procédés de lithographie ont été optimisés (largeur des doigts, distance entre doigts, longueur des doigts, etc.) en collaboration avec l’Institut Lafayette à Metz. Pour les détecteurs DEVINS qui seront spatialisés nous convergeons actuellement vers une taille de détecteur assez impressionnante pour ces technologies, de 800 par 800 μm, avec des doigts de 2 µm seulement (en multipliant le nombre de doigts, on optimise la réponse).

    Les détecteurs DEVINS à base de β-Ga2O3 et MgZnO ont l’avantage d’être « Solar Blind » comme nous l'avons vu et, de fait, de présenter un très bon rapport signal/bruit que la réjection soit attendue à 240 (UV), à 285 (magnésium) ou à 320 nm (ozone). Puisqu’ils ne vont pas voir le flux solaire visible important, contrairement aux détecteurs en silicium, il n’est pas nécessaire de leur ajouter un filtre (qui diminue la réponse du système de détection). Leur réponse spectrale est bien adaptée pour une détection dans l'UV et notamment à 215 nm. Des réalisations, développements et essais sont encore en cours concernant la sensibilité des détecteurs mais une première estimation conservatrice de la sensibilité à 215 nm serait très probablement autour de 100 mA soit 100 fois celle des diodes silicium au minimum.

    Ceci étant, pour obtenir des mesures absolues il faut pouvoir maîtriser le suivi de la dégradation des détecteurs. Les détecteurs à base de β-Ga2O3 et MgZnO ont la particularité d’être plus stables que l’existant car ces matériaux sont peu sensibles aux radiations et aux rayons cosmiques. Ils ne devraient pas se dégrader rapidement contrairement aux détecteurs classiques à base de diodes silicium, très sensibles aux radiations. Leur résistance sera analysée en vol sur le satellite UVSQ-Sat+ dont le lancement est prévu fin 2022/début 2023 (voir ci-dessous). Enfin, le β-Ga2O3 supporte très bien les hauts voltages et est stable (une polarisation à -5V est imposée sur les nanosatellites mais ces détecteurs pourraient supporter bien plus et ainsi démultiplier leur réponse) ; d'autre part, le MgZnO peut être utilisé dans plusieurs états (cubique, etc.) et ainsi couvrir un large spectre de longueurs d'onde, de 190 à 320 nm.

    Quels sont les apports de la collaboration entre les laboratoires du LATMOS, de l’OVSQ et l’entreprise Nanovation ?

    Luc Damé : La collaboration avec Nanovation nous permet de bénéficier de leur procédé de dépôt de MgZnO et β-Ga2O3 sur wafer, par une méthode de "Laser Pulsé sous Ultravide". Il s’agit d’un procédé extrêmement innovant, performant et contrôlable pour la réalisation des prochaines générations de détecteurs ultraviolets à base d'oxydes β-Ga2O3.et MGZnO en particulier. Cette collaboration permet à Nanovation une application directe de leur procédé et savoir faire à des familles de détecteurs UV intéressants pour le domaine spatial, et illustre tout l'intérêt de ces (nano)technologies à base d'oxydes pour de futures applications. 

    Avez-vous pu intégrer ces détecteurs sur le nanosatellite UVSQ-Sat mis en orbite fin janvier 2021 par la fusée Falcon 9 opérée par SpaceX ?

    Luc Damé : Le nanosatellite UVSQ-Sat a été mis en orbite avec 143 autres satellites fin janvier 2021 depuis la Floride (un nouveau record de satellites mis en orbite en un seul lancement !). Il s’agit d’un satellite cubique "CubeSat" de 10 cm de côté environ (voir le schéma ci-contre) visant à étudier la variabilité UV, des variables climatiques, le bilan radiatif de la Terre et à tester/valider ces technologies et outils de mesure mis en œuvre.

    Compte-tenu des retards liés au contexte sanitaire dans l’optimisation du packaging des détecteurs DEVINS, nous n’avons pas pu intégrer ces détecteurs spécifiques sur ce premier nanosatellite. Nous avons toutefois conçu et intégré dans UVSQ-Sat des détecteurs UV à 220 nm, à base de diodes classiques en silicium fabriquées par Hamamatsu, en leur associant un filtre approprié.

    Le satellite UVSQ-Sat a été déclaré apte pour le service et les premières données sont en cours d’analyse (voir Meftah et al., 2021). UVSQ-Sat n’étant pas pointé, il est en légère rotation, l'extraction du signal UV est plus délicat qu'avec des détecteurs grand champ et demande une restitution d'orbite précise et les informations croisées des autres capteurs de notre charge utile. Nos travaux et tests d’intégration des détecteurs UV à base de diodes Hamamatsu sur UVSQ-Sat nous ont cependant permis de maîtriser entièrement la chaîne d’intégration de détecteurs sur un nanosatellite.

    Quelles sont les prochaines étapes ?

    Luc Damé : Nous nous appuierons sur ce processus validé pour intégrer nos détecteurs packagés DEVINS sur le second nanosatellite actuellement développé par les équipes du LATMOS, INSPIRE 7/UVSQ-Sat+. De type "2U" (20x10x10 cm), il devrait être mis en orbite fin 2022/début 2023 en collaboration avec l’ONERA pour effectuer notamment des mesures ionosphériques, stratosphériques (UV) et le bilan radiatif de la Terre. Nous espérons bien sûr une suite, afin de suivre la dégradation éventuelle de nos détecteurs dans le temps. Nous poursuivons actuellement le travail d’optimisation et de packaging des détecteurs DEVINS. A terme, l’enjeu est de développer une constellation de petits satellites avec des détecteurs étalonnés en absolu, afin des réaliser des mesures absolues du flux UV (suivi de la variabilité et du flux en absolu sur plusieurs cycles solaires).

    Le projet ANR DEVINS (2018-2022), coordonné par Luc Damé, regroupe 3 partenaires : le Laboratoire "Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales" (LATMOS), l’Observatoire des sciences de l'univers de l'UVSQ (OVSQ), et l'entreprise Nanovation. Le nanosatellite INSPIRE 5/UVSQ-Sat a été conçu, assemblé et testé au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) - UMR 8190 (CNRS/Université Paris-Saclay/UVSQ), à la PIT/OVSQ, au CNES, et à l'ONERA (Toulouse).

    Références :

    • Meftah, M., Damé, L., Keckhut, P., et al., UVSQ-SAT, a pathfinder CubeSat mission for observing Essential Climate Variables, Remote Sensing 12, 92 (2020), doi:10.3390/rs12010092
    • Meftah, M., Boutéraon, T., Dufour, C., et al., The UVSQ-SAT/INSPIRESat-5 CubeSat Mission: First In-Orbit Measurements of the Earth’s Outgoing Radiation, Remote Sensing 13, 1449 (2021), doi: 10.3390/rs13081449
    • Rogers, D. J., Courtois, A., Teherani, F. H., et al., "Sharp/tuneable UVC selectivity and extreme solar blindness in nominally grown undoped Ga2O3 MSM photodetectors by pulsed laser deposition," Proc. SPIE 11687, Oxide-based Materials and Devices XII, 116872D (24 March 2021), doi: 10.1117/12.2596194

    Légende du visuel en en-tête : Mise en place préliminaire de l'éclairement/alignement pour les tests des détecteurs UV intégrés sur le nanosatellite UVSQ-Sat @DEVINS

    En savoir plus :

    Le site internet d’UVSQ-Sat

    Le site internet de la PIT/OVSQ

    Le site de Nanovation

    UVSQ-SAT est déclaré apte pour le service

    Le projet ANR DEVINS


  • 20 avril 2021
    Publication des résultats définitifs de l’AAPG 2020 : 1 229 projets de recherche sélectionnésDans la continuité des premiers résultats de l’Appel à projets générique (AAPG) 2020 publiés le 3 novembre 2020, l’Agence nationale de la recherche (ANR) publie les résultats consolidés de l’AAPG. Ces résultats définitifs incluent les projets déposés dans le cadre d’accords internationaux (PRCI) et les projets sélectionnés en listes complémentaires de l’appel.
  • 19 avril 2021
    Laboratoires communs entre établissements de recherche et entreprises : lancement du programme LabCom édition 2021Accompagner les acteurs de la recherche académique dans la co-construction de Laboratoires Communs avec des entreprises pour encourager la création de partenariats durables et favoriser le développement de connaissances et de savoir-faire facteurs d’innovation : tel est l’objectif du programme LabCom lancé par l’ANR en 2013. Le point sur les spécificités et les retombées du programme à l'occasion de l’édition 2021.
  • 16 avril 2021
    Appel à projets Challenge IA-Biodiv : webinaires les 29 avril et 6 mai 2021L'ANR (Agence Nationale de la Recherche) et l'AFD (Agence Française de Développement) ont lancé le 18 mars 2021 un appel à projets pour développer la recherche en IA pour une meilleure exploration et exploitation des données de la biodiversité. Destiné aux communautés scientifiques en IA et biodiversité en France et dans les pays partenaires de l'AFD en Afrique, ce programme bénéficiera d'un effort global de 4,8 millions d'euros et financera 5 équipes de recherche sur des projets de 4 ans.
  • 9 avril 2021
    L’ANR met en place un nouvel outil pour le calcul de la fongibilité des dépenses des projets financésAfin d'accompagner les responsables scientifique et les tutelles gestionnaires des projets ANR dans le suivi de leur budget, ainsi que les agents ANR dans le suivi financier des projets, l’Agence a élaboré un outil de calcul de la fongibilité des dépenses des projets financés.
  • 6 avril 2021
    Pré-annonce : appel à projets transnationaux du programme EJP Soil (European Joint Programme) sur « Des sols agricoles sains, résilients et durables”L’Agence nationale de la recherche (ANR) lancera un appel à projets transnationaux dans le cadre du programme commun au niveau européen EJP Soil. Le programme vise à créer un cadre intégré pour la recherche sur les sols agricoles en Europe afin d’accroître la capacité de recherche, les ressources et les connaissances dans le domaine des sols. L’appel à projets sera lancé en avril 2021 et les candidats auront jusqu’au 9 septembre 2021 pour soumettre leurs propositions.
  • 6 avril 2021
    Conférence « Training Workshop on translatability and Regulatory affairs for ENM » organisée dans le cadre du programme international EuroNanoMed le 19 avril 2021Le programme EuroNanoMed (ENM), qui soutient des projets de recherche internationaux multidisciplinaires et innovants dans le domaine de la nanomédecine, organise la conférence virtuelle « Training Workshop on translatability and Regulatory affairs for ENM » le 19 avril 2021.
  • 2 avril 2021
    AAPG 2021 : l’ANR reporte la date de clôture de l’appel au 26 avril 2021 à 17hCompte-tenu de l’évolution du contexte sanitaire et des mesures gouvernementales annoncées le 31 mars 2021, l’Agence nationale de la recherche (ANR) reporte la date de clôture de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021 - étape 2, pour permettre aux coordinateurs et coordinatrices de projets de préparer et déposer leur proposition détaillée dans les délais nécessaires.
  • 23 mars 2021
    Appels ANR Flash et RA-Covid-19 : entretien avec Antoine Gessain, président du comité d’évaluation scientifiqueFace aux besoins urgents de recherche pour répondre à la pandémie de Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR) a lancé un appel à projets Flash Covid-19, ouvert du 6 au 23 mars 2020, suivi d’un appel RA-Covid-19 ouvert en continu du 16 avril au 28 octobre 2020 pour soutenir rapidement les communautés scientifiques mobilisées et contribuer au développement des connaissances. Le point sur les caractéristiques de ces appels et des projets financés avec Antoine Gessain, responsable de l’unité « Epidémiologie et Physiopathologie des Virus Oncogènes » à l’Institut Pasteur et président du comité d’évaluation scientifique des deux appels.
  • 23 mars 2021
    Mobilisation de l’Agence nationale de la recherche pour la recherche COVID-19 : 234 projets de recherche financés pour un montant global de 32,2 millions d’eurosDans le contexte sanitaire exceptionnel lié à la pandémie de Covid-19, l’Agence nationale de la recherche (ANR), en articulation avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et REACTing, a participé à l’effort de recherche national dès le mois de février 2020 pour soutenir rapidement les communautés scientifiques fortement mobilisées. L’ANR a ainsi déployé en 2020 un large dispositif comprenant notamment le lancement de trois appels à projets spécifiques et l’affichage d’une priorité COVID-19 dans l’Appel à projets générique (AAPG) 2021. Retour sur une année de soutien à la recherche COVID-19 avec la publication d’un Panorama des 234 projets de recherche financés par l’Agence entre mars 2020 et janvier 2021.
  • 23 mars 2021
    Compositions en traits des communautés de poissons récifaux à travers les océansDans le cadre de BiodivScen, action conjointe de BiodivERsA et du Belmont Forum lancée en 2017-2018 sur les scénarios de la biodiversité et des services écosystémiques, 21 projets de recherche ont été sélectionnés pour financement sur la base de leur excellence scientifique, de l’implication des parties prenantes concernées, et de leur potentiel impact sociétal. Le projet REEF-FUTURES coordonné par David Mouillot (Université de Montpellier) et financé dans le cadre de BiodivScen développe des scénarios des impacts de la mise en œuvre des aires marines protégées sur les services des récifs coralliens.
  • 22 mars 2021
    Pré-annonce de l’appel à projets international : Recovery, Renewal and Resilience in a Post-Pandemic World (RRR)L’Agence nationale de la recherche (ANR) s’associe à 14 partenaires en provenance de trois continents pour lancer l’appel à projets Recovery, Renewal and Resilience in a Post-Pandemic World (RRR). Il s’agit du troisième programme international financé par la Plateforme Transatlantique en Sciences Humaines et Sociales (Trans-Atlantic Platform, T-AP), dont l’ANR est membre depuis 2014.
  • 19 mars 2021
    Pré-annonce : appel à projets « Action-Liban »Sous l’impulsion du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), l’Agence nationale de la recherche (ANR) et le Conseil National de la Recherche Scientifique du Liban (CNRS-L) s’associent pour lancer le 30 mars 2021, un appel à projets « Action-Liban ». Ouvert à tous les champs disciplinaires, cet appel visera le soutien de projets de recherche urgents, rapides et structurants, d’une durée maximale de 18 mois, dont la pertinence scientifique est liée à la pandémie de la Covid-19 et aux crises multidimensionnelles récentes survenues à une période très critique de l’histoire du Liban. Les projets devront anticiper des réponses durables. Les propositions de projets seront obligatoirement déposées pour le compte d’un consortium binational franco-libanais. L’ouverture de l’appel est prévue le 30 mars 2021 et la clôture du dépôt des projets est fixée au 17 mai 2021.
  • 18 mars 2021
    Lancement de l’appel à projets Challenge IA-Biodiv : « Recherche en intelligence artificielle dans le champ de la biodiversité »L’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence française de développement (AFD) lancent un appel à projets de recherche conjoint en intelligence artificielle : le Challenge IA-Biodiv. Fondé sur une approche de recherche collaborative internationale, ce challenge scientifique vise à soutenir des projets de recherche sur le développement de méthodes d’IA pour prédire les évolutions de la biodiversité et produire des indicateurs fiables. Ouvert jusqu’au 31 août 2021, cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle et du Plan national biodiversité.
  • 8 mars 2021
    Analyse femmes-hommes dans l’appel ANR Flash COVID-19Dans le cadre de ses engagements pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre, l’ANR mène depuis 2017 des analyses statistiques à partir des données de ses appels à projets afin de repérer d’éventuels biais de genre dans l’évaluation et d’identifier des axes d’action. A l’occasion de la journée des droits des femmes le 8 mars 2021, l’Agence publie une nouvelle analyse sur l’appel à projets Flash COVID-19 lancé le 6 mars 2020 dans un contexte sanitaire exceptionnel. Retrouvez ci-dessous l’analyse et consultez également la récente analyse femmes-hommes dans l’Appel à projets générique (AAPG) éditions 2015-2020.
  • 8 mars 2021
    Différences de vieillissement et de longévité entre les sexes : le rôle des chromosomes sexuels à l’étude dans le projet ANR LongevitYLes femmes ont une durée de vie plus longue que les hommes, un phénomène que l’on observe également chez de nombreux animaux, en particulier les mammifères. Quelles sont les causes en jeu dans l’établissement des différences de vieillissement et de longévité entre les sexes ? Entretien avec Cristina Vieira, chercheuse à l’Université de Lyon et coordinatrice du projet ANR LongevitY (2020-2024) qui étudie plus précisément la contribution des chromosomes sexuels, notamment l’hypothèse du Y toxique.
  • 4 mars 2021
    AAPG 2021 : les résultats de l’étape 1 de l’Appel à projets générique 2021A l’issue de la première étape de l’Appel à projets générique (AAPG) 2021, 3 164 pré-propositions de projets PRC, PRCE et JCJC sont invitées à soumettre une proposition détaillée en étape 2, parmi les 6 946 pré-prépositions éligibles déposées. Le site de soumission des projets à l’étape 2 de l’AAPG 2021 sera ouvert du 8 mars au 14 avril 2021. Consultez la répartition de ces résultats par instrument, par comité d’évaluation scientifique et par grand domaine disciplinaire.
  • 4 mars 2021
    Science ouverte : l’ANR prépare la mise en œuvre de la Stratégie de Non-Cession des Droits initiée par la cOAlition SL’Agence nationale de la recherche (ANR) poursuit sa politique en faveur du libre accès aux publications par l’adoption et l’application prochaine de la Stratégie de Non-Cession des Droits « Rights Retention Strategy » établie par la cOAlition S, une initiative européenne dont elle est partenaire. Cette stratégie représente une nouvelle étape dans la mise en œuvre du Plan S qui vise à un accès complet et immédiat aux publications scientifiques issues des travaux de recherche financés par des fonds publics. Elle doit permettre un accès ouvert, sans embargos, aux publications scientifiques grâce à l'utilisation de la licence Creative Commons CC-BY.
  • 25 février 2021
    Webinaire « Innovations de rupture pour la décarbonation de l’industrie chimique » le 9 mars 2021L’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE), l’ADEME et l’ANR, organisent un webinaire de présentation et d’échange « Innovations de rupture pour la décarbonation de l’industrie chimique », entre laboratoires de recherche et industriels, le 9 mars 2021 de 14h à 18h.
  • 25 février 2021
    Technologies quantiques : pré-annonce du 3ème appel à projets de l’ERA-NET QuantERAL’ERA-NET QuantERA, coordonné par le National Science Centre (NCN) dont l’ANR est partenaire, lancera prochainement son troisième appel pour financer des projets de recherche transnationaux dans le domaine des technologies quantiques, en soutien au Quantum Technologies Flagship. L’appel réunira 35 organismes européens de financement, dont l’ANR.
  • 24 février 2021
    L’ANR lance un appel à manifestation d’intérêt « Science avec et pour la société » Le renforcement de la place de la science dans la société, et des apports de la recherche à l’ensemble des acteurs sociétaux, sont des enjeux majeurs inscrits dans le rapport annexé au projet de loi de programmation de la recherche 2021-2030. Afin d’identifier les forces de recherche susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension des enjeux et des pratiques en jeu dans les relations entre sciences, recherche et société, et au développement d’outils et de dispositifs innovants, l’Agence nationale de la recherche (ANR) lance un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Science avec et pour la société ». La date limite pour déposer une lettre d’intention est fixée au 30 mars 2021.
  • 23 février 2021
    PIA 3 : lancement d’un appel à projets pour améliorer les performances opérationnelles et financières des SATTDans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) 3, l’Agence nationale de la recherche (ANR) lance un appel à projets destiné exclusivement aux Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies (SATT) afin d’accélérer leur développement et de pérenniser leur mission de valorisation des inventions issues des laboratoires de la recherche publique. L’appel est ouvert du 22 février au 15 septembre 2021.
  • 16 février 2021
    Bioéconomie durable : les vidéos du colloque organisé par l’ADEME et l’ANRQuelles sont les avancées scientifiques récentes dans le champ de la bioéconomie ? L’ADEME et l’ANR ont organisé fin janvier 2021 deux journées de présentations de projets et d’échanges pour faire le point sur les perspectives opérationnelles et les besoins de recherche et développement. Ces échanges visaient aussi à nourrir les réflexions sur les futurs appels à projets. Découvrez les vidéos des interventions, présentations et tables rondes du colloque.
  • 15 février 2021
    Fausses informations en ligne : pratiques, acteurs clés et limites de la vérification à l’étude dans le projet ANR VIJIERepérer une fausse information ou fake news sur internet constitue un défi pour les professionnels comme pour tous les usagers qui y sont confrontés. Comment ces informations circulent-elles ? Qui vérifie l’information et par quelles méthodes ? Entretien croisé avec Jérémie Nicey et Julien Giry, chercheurs à l’Université de Tours et respectivement coordinateur et membre du projet de recherche ANR VIJIE (2018-2022).
  • 12 février 2021
    « Traitement des maladies infectieuses et résistance aux antibiotiques » : une conférence organisée dans le cadre du programme international JPIAMR, du 20 au 22 avril 2021Une conférence virtuelle intitulée « Traitement des maladies infectieuses et résistance aux antibiotiques : De la recherche à la production de molécules innovantes » sera prochainement organisée dans le cadre du programme international JPIAMR (Joint Programming Initiative on Antimicrobial Resistance).
  • 12 février 2021
    De la Journée internationale des femmes et des filles de science à la Journée internationale des droits des femmesGender-SMART lance une campagne de communication de 26 jours visant à promouvoir l’égalité de genre au sein des universités et des organismes de financement et de recherche dans les domaines de l’agronomie et des sciences de la vie.
  • 11 février 2021
    Femmes et hommes dans l’Appel à projets générique (AAPG) : l’ANR poursuit et enrichit ses analysesDans le cadre de ses engagements formalisés dans son plan d’action égalité 2020-2023, l’ANR vise à contribuer activement à combattre les inégalités de genre et toute autre forme de discrimination et à faire évoluer la culture scientifique vers la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans les projets de recherche.
  • 10 février 2021
    Médecine personnalisée : apports, défis et bonnes pratiques de mise en œuvre lors de la conférence en ligne d’ICPerMed les 25 et 26 février 2021Centrée sur les caractéristiques des individus (données génomiques, informations sur le mode de vie, etc.) la médecine personnalisée vise à améliorer l’efficacité des diagnostics, des traitements et des mesures préventives, au bénéfice des patients et citoyens. Quels sont les défis à relever et les solutions existantes permettant sa réalisation ? Cette question cruciale, notamment au regard de la pandémie de Covid-19, est au cœur de la conférence en ligne organisée les 25 et 26 février 2021 par ICPerMed, avec le soutien de la Commission européenne et de l’ANR. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 26 février 2021.
  • 5 février 2021
    Colloque ANR « Arbre, forêt, bois et sociétés » les 30 et 31 mars 2021 : un évenement en ligneLes forêts sont au cœur de nombreux enjeux sociétaux et environnementaux qui soulèvent des questions de recherche variées. Afin de présenter les avancées scientifiques de projets soutenus sur cette thématique, et favoriser les échanges entre chercheurs, pouvoirs publics, entreprises et acteurs de la société, l’ANR organise un colloque les 30 et 31 mars 2021. Compte tenu des incertitudes sur la tenue d’un tel événement en présentiel, le colloque se déroulera uniquement en ligne, avec un programme légèrement modifié.
  • 5 février 2021
    Conférence en ligne « Numérique et patrimoine – enjeux et questionnements actuels » les 11 et 12 mars 2021 Quels sont les avancées et les enjeux de recherche actuels en matière de numérisation du patrimoine et de diffusion des connaissances ? L’ANR et la JPI on Cultural Heritage (JPI CH) organisent une conférence en ligne dédiée, les 11 et 12 mars 2021, avec le soutien de la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture. La conférence est principalement destinée à un public de spécialistes en numérique et en sciences du patrimoine.
  • 28 janvier 2021
    Les résultats de l’appel ANR « RA-Covid-19 » Dans la continuité de l’appel ANR Flash Covid-19 ayant abouti au financement de 106 projets pour un montant de 17,6 M€, l’ANR a lancé le 16 avril 2020 un appel "Recherche-Action Covid-19" pour soutenir des travaux de recherche à court terme en lien avec la pandémie. L’appel était ouvert en continu jusqu’au 28 octobre 2020, avec 17 vagues d’évaluation au total, pour opérer une sélection au fil de l’eau et un financement rapide des projets.


Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest

La Toul'Box

L'Université de Toulouse facilite votre arrivée dans la ville rose avec la Toul'Box.

Abonnez-vous !




En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies